Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Dimanche 20 août 2017 15:25 (Paris)

Accueil  »  Culture  »  Musique
Pierre Michel Ménard démontre ses traits d’un citoyen du Nord habile, agile et sociable

Originaire de la Ville du Cap-Haïtien : une région du Nord d’Haïti

Par Marie Flore Domond

Vous ai-je déjà confié mon admiration pour les gens de passion ! Pierre Michel Ménard fait partie du club sélect que je constitue au fur et à mesure que je multiplie mes rencontres dans les coulisses de la presse. D’un seul regard, il fait jaillir l’expression de sa joie de vivre. Le timbre de sa voix ample communique l’assurance de sa potentialité de créateur. On ne se trompe pas sur les traits démonstratifs d’un citoyen du Nord, car il ne manque jamais de diffuser son entrain agile, habile et sociable. Spontané et enjoué, il se conforme au pied de la lettre à l’art de la conversation.

C’est le genre de personnage qui me fait plonger dans une réflexion existentielle. Je me dis que la vie est tellement injuste parfois. Certains son dotés de nombreux atouts à revendre. D’autres en sont totalement dépourvus. Mais au bout du compte, les êtres désolants, peu coopérants n’existent-ils pas pour faire apprécier la splendeur autant que la générosité ? La confusion ne justifie-t-elle pas le bien fondé de la dextérité, de l’authenticité, de la précision, de l’exactitude, du jugement, de la sagesse, du rationnel et quoi encore ! De même que le mal ne nous permet-il pas de valoriser les élans du bien...

Pierre Michel Ménard : l’artiste qui déplace de l’air ... Caméléon ou versatile !

Auteur- compositeur- interprète et danseur

La pellicule des images en fait foi. Il n’y a qu’un caméléon qui puisse changer autant de couleur. Il s’agit de savoir si l’appellation répond strictement à ses expressions corporelles et/ou qu’il soit versatile à travers ses sentiments. De toute évidence, l’artiste a adopté son surnom avec sérieux au point de l’inscrire en sous-titré sur son album. On pourrait même aller plus loin dans le symbolisme des choses, en se penchant sur la première chanson, qui fait référence à une créature reptilienne au même titre que le caméléon (Lézard). Malgré que le serpent soit plus précisément un invertébré.

Comble de curiosité, je compte bien lui demander en quoi et pourquoi il lui fallait avoir la Carte blanche. Toutefois, je suis convaincue qu’il lui faut toujours avoir le champ libre pour déplacer de l’air autour de lui, considérant la poche d’énergie qu’il transporte.

Pierre Michel Ménard - Album publié en 2001

En ce qui concerne le contenu de son produit que j’ai examiné attentivement. Le constat est sans ambiguïté. La première partie de l’album est marquée par une vibration racine où l’artiste renoue avec les thèmes folkloriques tels : les divinités, les lieux sacrés, les hommages et reconnaissances. Le milieu de la production prend une allure beaucoup plus intimiste, et c’est le thème du « Je » qui s’impose de plus en plus. Si bien qu’à travers les pièces 9, 10 et 11 il convie ses auditeurs à être les témoins d’une décharge d’émotions purement sentimentales qui l’assaille. Il situe alors sa zone d’influence, où le cœur bavarde, je dirai même divague. De Marilyne qu’il supplie d’honorer son engagement amoureux et de ne pas l’abandonner, à l’autre conquête anonyme à qui il déclare vivement ses sentiments affectifs bouleversants qui le paralysent « pale’m de ou », jusqu’à son goût de lâcher son fou dans « lévé bougé » : un rythme africain interprété dans un style à la Éric Virgal.

pale’m de ou

M’pa ka mangé
M’pa ka dòmi
M’pa ka travaille
M’pa ka pansé
M’ pa ka fonksyoné
Ko te ou yé

Pour ce qui est de la mélodie, la cadence reste fidèle au rythme du COMPA. Les amateurs de musique latino apprécieront bien la plage 5 destinée à une ambiance endiablée. Mais il ne faut pas se méprendre, l’interprétation est faite en Italien. Avec un baccalauréat en traduction langue, l’artiste peut se permettre de franchir aisément la barrière des langues. Il est à noter que l’auteur compositeur et interprète s’est exprimé en cinq langues sur l’album pour livrer ses messages : le créole, l’espagnol, l’italien, le français et l’anglais. Des nombreux styles de musique qu’il emprunte pour mixer ses chansons on retrouve, la salsa, le souk, le soca, le Calypso, le soukous, la samba et le merengué. Parmi ses quatre albums jusqu’à ce jour, on retient que son premier album intitulé DANSEZ avait fait sensation en 1999. Sachant que l’artiste avait carte blanche sur son oeuvre, on ne tient pas trop compte du manque de rigueur au niveau de l’orthographe du créole.

Je me suis contentée de faire un survol du dossier de presse bien garni du chanteur en attendant qu’il soit disponible pour une entrevue. Je reviendrai à la charge pour parler de sa vie sur scène, ses multiples prix durant sa carrière, ses spectacles sous d’autres cieux, sa liaison et affinité avec la danse. C’est une promesse.






BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami