Mise à jour le 5 septembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 21 septembre 2017 10:42 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Annee 2012
INCIDENT J.O : Lettre ouverte de la Fédération de la Diaspora Haïtienne d’Europe

Groupe TF1
1, quai du Point du Jour
92100 Boulogne Billancourt

Paris, le 30 juillet 2012

A l’attention de Madame Catherine Nayl
Directrice de l’information
CC. M. Harry Roselmack
M. Gilles Bouleau,
“CSA”

Lettre ouverte

Madame, Messieurs,

La Fédération de la Diaspora Haïtienne d’Europe tient, par ce courrier, à vous exprimer sa très grande déception après un grave incident lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, lequel a frappé en plein cœur les 200.000 Haïtiens vivant en France. Alors que toutes les communautés ont vu défiler avec joie et bonheur les athlètes représentant leur pays d’origine, la communauté haïtienne a été privée de voir défiler ses athlètes. La délégation haïtienne à Londres a été effacée par TF1, zappée, diriez-vous, de vos écrans ; les commentateurs faisant le choix de ne s’intéresser qu’aux seuls athlètes français. S’il est vrai que nous comprenons l’enthousiasme qu’a pu solliciter chez vos commentateurs le passage des athlètes tricolores, nous nous interrogeons en revanche sur le fait d’avoir balayé les sportifs haïtiens. Pour quelles raisons ?

Compte tenu du professionnalisme dont sait faire preuve votre chaîne, la seule d’ailleurs, en France, à avoir acquis les droits de rediffusion de cet événement planétaire, nous prenons la liberté de penser qu’il ne peut s’agir d’une simple erreur.

Nous n’ignorons rien des énormes enjeux publicitaires que représentent ces athlètes et ces Jeux pour TF1. Nous savons aussi que la marque France doit être vue, comprise, appréciée, aimée. Nous-mêmes y sommes très attachés, pétris des valeurs républicaines, soucieux des liens historiques forts qui unissent la France à Haïti, deux nations sœurs, liées par une histoire coloniale à rebondissements. Vous savez donc, comme nous, qu’au Stade de Stratford ce vendredi soir, il n’était pas seulement question de sport mais aussi d’images, de visibilité. D’où notre colère de l’absence de la marque Haïti sur vos antennes.

Après le séisme du 12 janvier 2010, les caméras du monde entier, les vôtres comprises, se sont tournées vers Haïti. Depuis, le pays panse ses plaies et maintenant Haiti est en phase de reconstruction.. Sa présence à Londres participe de cette reconstruction. Le sens de notre passage s’inscrivait non seulement dans un cadre strictement sportif mais aussi et surtout, par ces temps difficiles pour nous, dans un cadre politique. La marque Haïti, comme la marque France, doit être vue. C’est son droit légitime, surtout quand le monde entier peut la voir lors d’une fête aussi importante.

Madame, Messieurs, le fait d’avoir ignoré le passage des athlètes haïtiens n’a pas blessé uniquement les Haïtiens, ou les franco-haïtiens. Cette faute – volontaire ?- a profondément choqué tous ceux qui croient en les valeurs de l’olympisme : partage, RESPECT, universalité. Aussi la Fédération de la Diaspora Haïtienne d’Europe attend-elle de vos équipes sinon des excuses publiques dans l’une de vos émissions de grande écoute du moins des explications. L’idéal serait la diffusion, enfin, de ces images de la délégation haïtienne, qui ont été injustement ignorées par TF1. Ce sera justice.

Loin de nous l’idée de nous ériger en procureurs malhabiles et de mauvaise foi. Vous comprendrez cependant notre émotion et notre colère légitimes.

Dans l’attente de la prise en compte de nos remarques ci-dessus, recevez, Madame, Messieurs, l’expression de nos distinguées salutations.

Pour la Fédération Diaspora Haïtienne d’Europe FEDHE

Samuel Colin Délégué Général

P.S : Cette lettre sera diffusée sur les réseaux sociaux et sera envoyée aux associations franco-haïtiennes ainsi qu’aux représentants du gouvernement haïtien en France.



 Répondre à cet article 


BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami