Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Vendredi 18 août 2017 12:51 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2009
Haïti : La ville de Saint marc a la dérive !! Ces habitants appellent au secours

JPEG - 35.5 ko

Saint marc est la deuxième ville du département de l’Artibonite, autrefois une bourgade indienne appelée ‘amani-y’ la ville fut fondée en 1695 par ces colonisateurs, elle a environ 100 000 habitants, elle est située à 95 km de Port-au- Prince.

Par Alexandra Deneus

On la surnomme la cité de Nissage Saget, l’un des présidents d’Haïti a vu le jour dans cette ville, jadis les rues étaient balayées et arrosées, tous les matins la ville se réveilla timidement par le son des cloches de son église. Au centre de la place publique si accueillante et embaumé de fleurs de diverses espèces.

Aujourd’hui, la ville d’évangélique de marc, n’est plus que l’ombre de ce qu’elle était, ces rues poussiéreuses, des immondices dans tous les coins font un décor indigne de saint marc, la route nationale est devenue un dépotoir et une marre de boues puantes, quand il pleut c’est le désastre, les maisons sont inondées d’eau et toutes sortes de débris, aucun canaux d’irrigations, les habitants se sont livrés a eux même dans les périodes cycloniques, les deux rivières qui traversent la ville ne peuvent plus contenir la quantité d’eau qui déversent venant des mornes qui n’ont plus d’arbres pour retenir l’eau dans la terre, creuser par des érosions causés par des bidonvilles qui sont un peu partout dans la ville au (nord) blokos et au (sud) frecynaud. Les Saint marcois se disent consterner de voir leur ville bien aimée oubliée par les dirigeants qui les représentent jusqu’à présent ne disent rien a ce changement néfaste qui d’or et déjà détruit la beauté de cette ville, sans lever le petit doigt, ils restent insensible devant cette menace qui s’agrandit de jour en jour et qui pis est peut causer des pertes énormes, la population affirme être incertain du future, envahit et se transformer en un exode rural incontrôlable, Saint marc ne tiendra pas quelques années de plus, craignant ce qui s’était passé au Gonaïves ne les arrivent ils appellent au secours.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami